Transformation numérique et transformation humaine : quel est le lien entre les deux ?

Compte tenu de la vitesse à laquelle la technologie se réinvente, beaucoup affirment qu’elle évolue plus vite que les capacités humaines. Cela suppose que les personnes doivent apprendre plus rapidement et que les entreprises doivent également concevoir un modèle qui intègre leur ressource la plus précieuse (les personnes) et la meilleure technologie, afin d’atteindre le niveau de compétitivité souhaité sur un marché en constante évolution. 

Le voyage vers la transformation numérique devrait toujours commencer par une vision à long terme des entreprises, de la manière dont toutes leurs ressources et infrastructures devraient s’aligner autour d’elle. Mais pour mettre en œuvre cette stratégie, les parties prenantes de l’organisation devront être mises au premier plan, à savoir les dirigeants, employés, clients, partenaires et fournisseurs.

Le fait que les résultats soient souvent en deçà des objectifs et que les projets échouent est exactement dû au fait que les gens ne travaillent pas autour de cette vision, étant donné l’incapacité à changer les mentalités et les processus qui favorisent le changement.

Le manque de culture numérique dans le tissu des entreprises portugaises

L’un des principaux défis auxquels les entreprises sont actuellement confrontées est lié au manque de culture numérique, selon une étude de PWC. Selon le cabinet de conseil, plus de la moitié des organisations (environ 58%) font preuve d’un manque de culture numérique et de formation.

La vérité est que le grand défi ne réside pas dans la mise en œuvre des technologies les plus appropriées, mais dans la transformation culturelle de l’entreprise et le manque de compétences démontrées pour faire face au changement.

La mise en œuvre de la transformation numérique devra être suivie dans le temps, et pour cela, certains comportements et processus devront être analysés. Il est donc important de comprendre s’il existe: une adaptation rapide aux processus, stratégies et technologies dans la pratique, un engagement individuel en faveur du travail collaboratif et une compréhension des priorités, afin de donner la priorité au numérique au sein des organisations.

Les dimensions humaines clés de la transformation numérique

Les entreprises du (et avec) futur tiendront toujours compte des aspects liés au leadership, aux personnes et à la culture numérique. Tout d’abord, les Dirigeants, car la Transformation Digitale est une question de modèle économique et de stratégie, et doit être assumée par les dirigeants de l’entreprise. Le PDG et son conseil d’administration ont donc l’obligation de faire le premier pas vers le voyage de transformation numérique de l’organisation, qui commencera par la communication de la vision future et de ses avantages. Les dirigeants doivent adopter une attitude d’ouverture à la modernisation, une prédisposition au changement en termes de processus, de mentalités et de procédures, dans le but de construire une entreprise aux bases stables, mais toujours adaptables.

D’autre part, les Parties Prenantes, sans lesquelles cette transformation ne serait pas viable, étant ainsi nécessaire de garantir que: les employés n’ont pas de tâches répétitives entre leurs mains, les clients terminent chaque étape de leur parcours avec l’entreprise en étant pleinement satisfaits, ainsi que les partenaires et fournisseurs, auxquels il faut faciliter tout processus bureaucratique.

Une nouvelle façon d’être en affaires sera donc nécessaire, car aucune entreprise ne pourra évoluer vers la maturité numérique, c’est-à-dire vers un degré d’amélioration par l’automatisation de tous les processus, sans que ses employés soient motivés et dotés des compétences nécessaires, et qu’ils aient comme base une vision inspirante de l’avenir.

Les personnes sont donc le pilier du développement de la transformation numérique.