Recrutement inclusif – Égalité des chances

Par: Vanessa Ferreira

GOTMINK est fier d’appartenir au groupe d’entreprises qui se concentrent sur le recrutement et le leadership inclusifs.

Et qu’est-ce que le leadership inclusif ?

En termes simples, le leadership inclusif repose sur un ensemble d’actions qui garantissent un traitement humain impartial à tous les employés.

Ainsi, les équipes sont dirigées par des professionnels qui les respectent, les valorisent, écoutent leurs opinions et établissent des liens solides de confiance et de communication.

Lorsque cette pratique est consolidée dans l’entreprise, les collaborateurs ont le sentiment d’être importants pour l’entreprise. On élimine ainsi toute tendance ou apparence de ségrégation, qui serait un traitement différencié en fonction du profil du professionnel, c’est-à-dire donnant plus d’avantages à certains qu’à d’autres.

Quelle est l’importance et à quoi sert le leadership inclusif ?

Une étude menée par Deloitte et publiée dans l’article « The six signature traits of inclusive leadership« , montre qu’un leader inclusif doit encourager les employés à donner leur potentiel dans le travail collectif. Pour ce faire, il est nécessaire de former, développer, contrôler et donner de l’autonomie à leurs employés.

Ainsi, les équipes seront composées de professionnels aux compétences distinctes, mais qui se complètent pour produire des résultats expressifs. En outre, le leadership inclusif « fait tomber » les préjugés qui empêchent l’embauche de personnes en raison de leur couleur, de leur sexe, etc. – ce qui peut conduire l’entreprise à perdre de grands talents.

Et quelles sont les principales caractéristiques des leaders inclusifs ?

Pour qu’un leader soit considéré comme inclusif, il doit posséder certaines caractéristiques importantes, telles que :

  • La collaboration : la capacité de considérer l’autre comme un partenaire et non comme un adversaire. Ainsi, le leader considérera qu’il est important de créer de l’autonomie chez chaque collaborateur, de respecter la diversité de pensée et de privilégier l’unité de l’équipe ;
  • Empathie : qualité consistant à essayer de se mettre à la place de l’autre pour comprendre ses difficultés et ses besoins. Le leader qui possède cette caractéristique écoute et accepte l’opinion de ses collaborateurs ;
  • Humilité : tendance à ne pas se placer au-dessus des autres et à admettre ses erreurs personnelles. Cette qualité favorise une atmosphère légère dans laquelle les employés n’ont pas peur de demander de l’aide ou d’exprimer leurs opinions ;
  • Loyauté : le leader loyal soutient et encourage l’équipe dans ses victoires mais aussi dans ses défaites. De cette façon, les professionnels se sentent engagés et motivés pour donner le meilleur d’eux-mêmes dans tous les projets ;
  • Observation : il est important que le leader s’intéresse à l’équipe, afin d’identifier les points forts et les points faibles. Il est ainsi possible de les récompenser ou de les aider à atteindre leur plein potentiel.

Et quel est le rôle des RH dans la promotion de l’inclusion au travail ?

Les RH sont responsables de la gestion des personnes. Il s’agit donc de l’un des départements les plus importants pour la promotion du leadership inclusif dans l’entreprise. 

En ce sens, pour que cela soit la réalité interne, les RH doivent adopter des stratégies qui ont un impact direct sur la culture d’entreprise, en transformant la pensée collective. 

L’exemple de quelques actions qui pourraient être mises en œuvre dans l’organisation :

  • Accessibilité : infrastructure physique adéquate pour les professionnels ayant des besoins particuliers ;
  • Lutte contre la discrimination : veiller à ce que tous les employés aient accès à un plan de carrière, à une formation adéquate, à des incitations ou à des primes, indépendamment de leur profil individuel ;
  • Processus de recrutement et de sélection : ouverture des possibilités aux professionnels de différentes races, sexes, tranches d’âge, avec ou sans expérience, formation dans un autre domaine, etc ;
  • Promotion de la culture de l’inclusion : créer des événements, des ateliers, des campagnes et des actions quotidiennes qui montrent le respect de l’entreprise pour la diversité ;
  • Suivi du processus d’inclusion : les responsables doivent se préoccuper de l’efficacité des stratégies d’inclusion, en observant si les effets sont atteints par les employés et si les processus sont menés à bien.

Comment mettre en œuvre un leadership inclusif dans votre équipe ?

Lorsque les leaders deviennent inclusifs, la tendance est que les équipes commencent à imiter leur exemple. Toutefois, pour tirer parti de cette pratique, les RH peuvent mettre en œuvre les actions suivantes :

  • Développement de compétences non techniques : la formation peut inclure des activités qui favorisent, par exemple, l’esprit de collaboration de tous les professionnels ;
  • Feedback inversé : les dirigeants doivent écouter leurs équipes pour comprendre dans quelle mesure elles acceptent ou non l’inclusion. L’objectif est de les aider à modifier les comportements et les attitudes empreints de préjugés ;
  • Culture d’entreprise : faire en sorte que tous les employés aient une ligne conductrice avec l’identité de l’entreprise par des actions d’inclusion ;
  • Processus d’inclusion dès l’embauche : toutes les personnes impliquées dans le processus de sélection doivent avoir une pensée inclusive. Lorsqu’un professionnel est embauché, les RH doivent aider au processus d’admission et d’entrée dans l’environnement interne.

Pour conclure, il ne fait aucun doute que le leadership inclusif est la voie du succès pour toute entreprise. En fait, les organisations qui se positionnent comme inclusives sont tournées vers l’avenir.

Après tout, la société humaine a tendance à continuer à se diversifier au fur et à mesure que les gens assument leur individualité.